Quatre logements intermédiaires à Champagnier

Cet exercice court d'une semaine propose de concevoir un programme de quelques logements au village de Champagnier.

Les exigences de compacité (max. 70m²/logement) ont incité à extérioriser certains éléments du programme pour les rendre collectifs. Proposer des échelles de partage - et donc de rencontres - différentes a ainsi représenté l'enjeu principal du projet.

Au sein du plan masse, on observe ainsi une gradation du plus commun au plus individuel : on rentre dans la cour où les habitants peuvent parquer leur voiture ou y déposer leur vélo. C'est également à cet endroit que s'installent les espaces communs (laverie, rangement). Le mur, qui est l'objet d'une véritable thématique architecturale développée dans le village de Champagnier, sépare la sphère collective des logements de l'échelle de la venelle. A la cour succède ensuite le jardin collectif, avec ses potagers partagés, puis les jardins individuels. Chaque logement dispose de sa terrasse et d'un balcon, qui bénéficie du décrochage du logement voisin pour générer de l'intimité.

On rentre dans les logements par la rue. S'agissant de logements T3 destinés à un couple avec un enfant ou un adolescent, il est possible de monter directement aux pièces de nuit sans traverser les pièces de jour.
Les pièces de vie se tournent vers le jardin. Le choix d'une stratégie bioclimatique se traduit par une façade nord plus massive et une façade sud, côté jardin, plus ouverte. On retrouve des espaces traversants, au rez comme à l'étage, qui permettent une ventilation naturelle.

Détails et estimation du coût des lots (PDF, 3.53Mo)

Allée des Bergeronnettes, Champagnier, Isère, France

Haut de page